Matila Malliarakis

matila-malliarakis-838457lMatila Malliarakis

Diplômé du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (promotion 2010), il a pour professeurs Dominique Valadié, Alain Françon, Howard Buten, Caroline Marcadé. Conservatoire régional de Toulouse (2005). Ateliets et stages Poésie Visuelle avec Olivier Schetrit (2004-5) à l’Ecole du Jeu avec Delphine Eliet et Clémence Larsimon (2008-11) A Corps Voix avec Isabelle Gordien (2012). Il est titulaire d’une licence en « Arts du Spectacle – théâtre » à Paris 8.

Au théâtre, il interprète, entre autres, Le roi Pan (création collective), Roland Roncevaux» (d’après Turold) m.e.s collective, Les parapluies (création collective), Les fourberies de Scapin (Molière) m.e.s collective (2005, Théâtre de l’Ils Jourdain, tournée), Le mariage de Figaro (Beaumarchais), m.e.s François Ha Van (2006-13, Théâtre Montansier, Théâtre du Lucernaire, Avignon off, tournée), Beautiful thing (Jonathan Harvey), m.e.s Kester Lovelace (2008-12, Vingtième Théâtre, Avignon off, tournée), Les prétendants (Jean-Luc Lagarce), m.e.s Mario Gonzales (2010, CNSAD, Théâtre 95), La tragédienne amoureuse (d’après Eugène Scribe et Ernest Legouvé), m.e.s Michel Fau (2010, CNSAD), Casting (montage), m.e.s Yann-Joël Collin (2010, CNSAD), Le jugement dernier (Horváth), m.e.s Ludmilla Dabo (2010, CNSAD), Le misanthrope (Molière), m.e.s Nicolas Liautard (2011, TQI, tournée) La nuit des assassins (José Triana), m.e.s Victor Quezada (2011, Théâtre de l’Opprimé), Cabaret Zozios (Jacques Demarcq), m.e.s de l’auteur, composition Daniel Dahl (2012, Château de la tour d’Aigues), Terre haute (Edmund White), m.e.e Claude Aufaure (2014, NAVA), D’une infinie élégance (Alice Zeniter), m.e.e Alexandre Zambeau (2013, Le Paris des Femmes), Antigone (Sophocle), m.e.s Gwenhaël de Gouvello (2014, Théâtre Alexandre Dumas, tournée), Je t’aime (montage), par et avec Matila Malliarakis (2014, Festival international de théâtre de rue d’Aurillac, tournée), Les mélodie du vent (Lionel le Fort), m.e.s de l’auteur, composition Nicolas Vicquenault (2015, Théâtre de Gien, tournée), Hänsel & Gretel, la faim de l’histoire (Julien Daillère) m.e.s de l’auteur (2013-15, MAC de Créteil, Théâtre Danei Sorano, Avant-Seine de Colombes, tournée), Projet Jules César (d’après (d’après Shakespeare), collectif T.d.m (2015, Théâtre de La Loge, Carreau du Temple).

Il écrit, met en scène et interprète Philippine (2009 – solo pour un frère inconnu – CNSAD, Festival international de théâtre de rue d’Aurillac, tournée) et Ne quittez pas  (2010 – duo avec la promesse de le jouer à vie – Théâtre des Minimes, Festival international de théâtre de rue d’Aurillac, Chalon dans la rue, tournée).

Il fait partie du Comité de lecteurs du Jeune théâtre national et du comité de lecture de Poésie en Liberté. Il est coordinateur des cabarets Prenez pas les morts pour des cons (d’après Jehan Jonas) et Le cabaret des plus inconnus des auteurs, compositeurs, interprètes connus (montage).

Au cinéma, il joue dans Hors les murs de David Lambert (Grand prix du public au 65è Festival de Cannes, pour lequel il reçoit de nombreux prix d’interprétation), dans Cruel d’Eric Cherrière auprès d’Yves Afonso et Hans Meyer, Le cri de Viola de Claire Maugendre auprès de Christian Schiaretti et Audrey Bastien, Tout, tout de suite de Richard Berry d’après le roman éponyme de Morgan Sportes, il est récurrent dans la série Canal + Les revenants de Fabrice Gobert d’après le film éponyme de Robin Campillo.

Actuellement en montage de son premier court-métrage Ne quittez pas (le film), en laboratoire autour de Grand peur et misère du 3e Reich avec Françoise Merle. Prochainement en tournage de Tableau Volé de Nelson Castro, en création pour le spectacle L’enfant des promesses oubliées de Christophe Maniguet (Th. des Déchargeurs) et Casanova et la marquise d’Urfé (d’après les mémoires de Casanova) adaptation et m.e.s Gwenhaël de Gouvello (Ferney Voltaire).

La saison prochaine il sera en création pour le spectacle Anquetil tout seul (d’après Paul Fournel) adaptation et m.e.s Roland Genoun et du cabaret Les galops du Cheval d’Or (montage).

Avec Nicolas Lormeau (de la Comédie Française), la compagnie La TraverScène et la compagnie du Chemin Ordinaire il a commencé à travailler en abordant la représentation par la création collective d’une forme théâtrale avec le lycée Henri IV, Gérard de Nerval ainsi que le Conseil Général de la ville de Clamart (92).

Share