Astrid Bayiha

fichier exporté-17ASTRID BAYIHA

Comédienne-chanteuse, passionnée d’art depuis son plus jeune âge, Astrid Bayiha s’initie d’abord au chant et à la danse pendant plusieurs années avant de se lancer, il y a quinze ans, dans le théâtre. C’est en 2007 qu’elle met en scène pour la première fois  une de ses pièces de théâtre pour le festival Courts dans l’Herbe de Saint-Maur des Fossés, juste après l’obtention de sa Licence d’LLCE Anglais à la Sorbonne Nouvelle. Toujours en quête d’exploration et d’échanges artistiques, elle organise à partir de septembre 2010, pendant un an, des Scènes Ouvertes Théâtre, accueillant différents artistes amateurs ou professionnels, une fois par mois à Saraaba, un espace culturel dans le quartier de la Goutte d’Or, à Paris. Ses trois ans au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (2007-2010) lui donnent également la possibilité d’approfondir cette quête, grâce à ses différents professeurs : Andrzej Seweryn, Guillaume Gallienne, Mario Gonzalez, Michel Fau, Yves Boisset, Sandy Ouvrier. A sa sortie du Conservatoire, elle travaillera avec le performer new-yorkais Eric Wallach, et jouera le rôle-titre des Mamelles de Tirésias d’Apollinaire adapté en anglais américain, au Théâtre de la Reine Blanche. En 2011 elle tourne pendant plusieurs mois avant d’atterrir à Villeneuve-en-scène (Avignon) avec As you Like It de Shakespeare mis en scène par Catherine Riboli. En 2012 c’est au Théâtre de Belleville à Paris qu’elle joue une création de Gerty Dambury, Trames. Elle est à nouveau sur scène en 2013,au Théâtre du Nord à Lille et au Théâtre Dijon-Bourgogne, dans Retour à Argos, une libre adaptation des Suppliantes d’Eschyle, mise en scène par la traductrice et metteure en scène Irène Bonnaud, puis dans Afropéennes d’Eva Doumbia à Avignon ( Hauts Plateaux et L’entrepôt) avec les textes de Léonora Miano, Blues pour Elise et Femme in a city. En 2014, elle repart en tournée avec Pearl de Fabrice Melquiot, mis en scène par Paul Desveaux( Le Volcan/ Scène National du Havre, Scène Nationale de Sénart, Théâtre de la Manufacture…). Dans La Vie sans Fard,  mis en scène à La Criée de Marseille par Eva Doumbia, puis repris à la Chapelle du Verbe Incarné pendant le festival d’Avignon,  elle jouera le rôle de l’auteure Maryse Condé. A partir du mois d’octobre 2014, elle sera dans Les Nègres de Jean Genêt, mis en scène par Bob Wilson au Théâtre de l’Odéon, puis en tournée ( Comédie de Clermont-Ferrand, TNP-Villeurbanne…).

Depuis 2010, Astrid Bayiha est membre du comité de lecteurs du Jeune Théâtre National et elle y met régulièrement en espace des textes inédits ou peu connus d’auteurs contemporains.

En février 2015, elle y mettra notamment en lecture sa nouvelle pièce, Mamiwata.

Share